Non aux éoliennes sur la Boulaine !

Comme sa chambre en était voisine, Anna l'appelait "ma cascade".

Toute chose appartient à qui sait en jouir.

André Gide

Photo prise au pied de la Boulaine
Photo prise au pied de la Boulaine

La Boulaine en Lozère

A plus de mille mètres d'altitude la  Boulaine s'élève progressivement en direction du  truc de Fortunio, point culminant des Monts de Randon. Transhumer par la draille de sa crête appartient au passé, mais cette petite montagne tout en rondeurs vit encore de l'agriculture-élevage et de la forêt. En prolongement de la Margeride, sa situation médiane entre l'Aubrac au Nord-Ouest et les grands Causses au Sud en font un lieu privilégié pour la découverte des paysages de la région dans leurs contrastes géo-morphologiques.

Photo prise sur la ligne de crête
Photo prise sur la ligne de crête

Une draille en ligne de crête

En pente douce, accessible à tous, la draille est l'épine dorsale des chemins qui descendent en pente raide dans les bois vers les hameaux égrenés en contrebas. La richesse de la flore et de la faune témoigne de l'alternance des milieux forestiers et pastoraux et de la diversité des biotopes avoisinants. Rendez-vous de cueillette et de sports exigeants en dénivelés, la Boulaine est aussi un lieu d'observation de grands rapaces, dont l'Aigle Royal et le Circaète Jean le Blanc qui nichent sur les falaises caussenardes toutes proches à vol d'oiseau. Constituée de schiste et de grès utilisés pour le bâti rural, elle regorge de sources captées pour des réservoirs villageois, si précieux à l'heure où la continuité  de l'Alimentation en Eau Potable n'est plus assurée en été.

Une vue imprenable entre Aubrac et Grands Causses

Pour les promeneurs des communes et villes avoisinantes, et pour les randonneurs toujours plus nombreux attirés par l'itinéraire FFR recommandé par Gévaudan tourisme, les champs alternant avec les bois offrent des points de vue successifs de part et d'autre de la draille. Dans le sens de la montée on avance vers la Margeride et le signal de Randon, découvrant à gauche les monts granitiques surmontés par les plos basaltiques de l'Aubrac, et même par temps dégagé le Plomb  du Cantal. A droite les falaises calcaires caractéristiques des Grands Causses, avec au premier plan une vue plongeante sur Mende et la vallée du Lot. Au loin on aperçoit l'Aigoual, les Bondons et le Mont Gargo qui domine le Causse Méjean et les Cévennes...Panorama complet de la Lozère qui à l'inverse nous voit de partout!

Eoliennes en escadrille

Après une première attaque déjouée par le Préfet de la Lozère, conforté dans son refus par la Cour Administrative Appel de Marseille qui a détaillé dans ses motifs l'importance de préserver un site exceptionnel au regard du paysage et de l'environnement, la Boulaine est à nouveau convoitée par des promoteurs bourdonnant sur la commune de Gabrias. L'intérêt patrimonial et sociétal et de la draille pour les habitants et toute la région, ainsi que son potentiel économique tourisme nature-santé sont à nouveau menacés de destruction par l'attrait de gains faciles masquant le gâchis et les risques financiers du démantèlement futur.


Un  dossier concernant la zone d'implantation concernée est disponible à la Mairie de Gabrias ouverte lundi et vendredi matin. L'association A Contre Vents, mise en sommeil après l'abandon de projets antérieurs sur la Boulaine, reprend son action de sauvegarde. Pour vous informer et contribuer à préserver la Boulaine vous pouvez contacter Jean-Pierre PIC, Président de cette association au 06 17 77 32 73. Les adhésions sont ouvertes.