Rose, dit de la rose

 ...être pour quelques jours

le contemporain des roses

respirer ce qui flotte autour

de leurs âmes écloses

 

Faire de chacune qui se meurt

une confidente

et survivre à cette soeur

en d'autres roses absentes

 

Rainer Maria Rilke

Roses de Mai

Naturelle, c'est l'églantine qui donne le ton, bouton rose et pétales de neige offerts au vent. La rose de Mai annonce la belle saison. Roses anciennes, Albertine vire du corail à la nacre comme un coquillage, Adélaïde a la beauté fragile et raffinée des fleurs de cerisier. Souvent plus modestes, celles de nos grands-mères, toutes petites, se contentent d'un vieux rose, répandu en abondance, une fois dans l'année.

Roses de l'été

Parmi les roses de l'été, Grand Siècle demeure une vraie rose dragée, altière et rétive à se départir d'un bouton parfait dans sa raideur empesée. Mais par le jeu de l'hybridation, les variétés s'émancipent du rose pour des  couleurs plus vives. Ces séductrices bien galbées s'épanouissent en rondeurs, surpassées quand la saison avance par les lourdes roses thé,  grosses fleurs jaunes qui gardent cependant  un peu de rose au bord des pétales. Dans cette harmonie chaque bouquet composé des roses du jardin est sans pareil.

Roses des fleuristes

Pas de roses du jardin chez la plupart des fleuristes, mais une offre standardisée: hautes tiges, fleurs régulières, calibrées, aux couleurs codées d'une palette commerciale où le rouge de la Baccarat, velours profond symbole de passion, a détrôné le rose. Prestigieuses, tenant longtemps en vase mais hélas inodores, fleurs d'une horticulture industrielle polluante. Elles nous viennent désormais le plus souvent d'Afrique, où dans leur production avide d'eau et de produits phytosanitaires, on est loin de la vie en rose .


Un bouquet de roses blanches pour mon anniversaire, présent surprise d'un grand-père qui ne coupait jamais les fleurs de son jardin...ce fut avant de disparaître pour toujours. Plus tard Juliette me fit partager avant de partir son coup de foudre pour Albertine, une rose que je parvins à identifier sur un mur de Pujols, avant de la trouver dans la collection de variétés anciennes de la roseraie de Berty. Et qui en souvenir fleurit aujourd'hui mon jardin, à profusion.