Aubrac, des fleurs dans le vent

Je marche avec l'orgueil d'aimer l'air et la terre

d'être immense et d'être fou...

Emile Verhaeren

La montagne à vaches

Pour l'élevage, à partir de la mi-mai l'Aubrac est le domaine des troupeaux. Son territoire est irrigué par tant de ruisseaux tentant les pêcheurs de truites qu'il reste humide quand les vallées s'inquiètent déjà de la sécheresse. Mais ses parcours sont si riches en fleurs, qu'au delà de l'herbe régalant les vaches ils émerveillent le promeneur, déjà fasciné par les lignes de pierres dessinant ses chemins ...entre les chaos granitiques et les orgues basaltiques des volcans érodés, luisantes dans les torrents et les cascades.

Des fleurs au vent par milliers

Dès le mois d'avril, entre les les derniers assauts de la neige, pointent ici et là crocus et anémones. Ils devancent une avalanche de jonquilles suivie de celle des narcisses, qui sont récoltés au peigne mécanique pour la parfumerie. Entre les murets de pierres, chemins et prairies sont déjà émaillés de pensées sauvages. Puis c'est le tour des gentianes, dont les racines sont toujours récoltées pour leurs propriétés  toniques et apéritives. Dans leur cortège on repère aussitôt l'arnica et les trolles, parmi plus de mille variétés estivales, avant que les colchiques ferment le bal en automne au retour de la neige.

Dis-moi quelle est la plus belle...

Pour leur intérêt botanique inépuisable, ces espèces sont inventoriées par de nombreux sites spécialisés. Mais pour la photographie, difficile de ne pas craquer devant toujours les mêmes, qui, au delà de leur propre beauté, font successivement celle du paysage caractéristique de l'Aubrac . Pas si faciles les rendez-vous avec la lumière, dans le vent, le froid et sous une ciel ombrageux et changeant, autant d'invitations à attendre, à marcher plus loin, et à revenir...saisir une fleur fragile, si audacieuse dans la rudesse minérale.

anémones, crocus, et tapis de jonquilles

semis de pensées sauvages

parterres de narcisses

tulipes lumineuses

gentianes, trolles, arnica, et les autres


Aubrac, des pierres, des lacs, des ruisseaux, des fleurs, des vaches... dans des paysages tranquilles et immenses où seuls les oiseaux viennent distraire l'attention. Un lieu de contemplation où les anciens burons sont fréquentés par des moines, et où le chemin de Saint Jacques canalise les marcheurs entre ses murets de pierre. Quelque part, l'Aubrac attend la solitude, par tous les temps.