Bio-photo-graphie


Pour vous donner les éléments de contexte complémentaires sur la prise de vue de certaines séries, vous pourrez trouver ce petit personnage en bas de page . Je l'ai choisi comme avatar pour Photosillage parmi les premières photos prises par mon père, avant qu'il me donne la petite boîte magique.

C'était dans le jardin de mon grand-père A. au dessus du petit port du Guildo.  Avec cette photo me reviennent les goûts et les odeurs de la terre et de la mer...la vie en vacances dans la nature avant de retrouver à Paris la rue Oberkampf, l'univers des livres, et les escapades du côté du Louvre avec une fée (ma marraine) .

Mes photos ne sont pas signées mais cryptées de deux initiales:   MP



Lozère
Entre Causses et Cévennes

 

Affût d’une sensation, plaisir d’une capture, partage d’un regard…pour moi photographier est une activité en trois temps. Et comme pour Serge Tisseron, « photographier c’est faire constamment le chemin de la perception à la représentation»; une perception longtemps contrainte à la réserve aiguise le goût pour ce mode d’expression.

 

La photographie est une prise de participation dans notre environnement, avec une émotion sélective dans le cadrage, dont la soustraction est régénératrice; pour moi une extraction du beau surgissant du banal. « Pour photographier on doit être au contact : des paysages, des gens, du climat. Derrière toute photo il y a l’idée orgueilleuse d’ordonner le désordre, l’idée d’une sélection dans le flux. Le cadrage nous donne un pouvoir incroyable. En effet il est rare dans la vie d’avoir la possibilité d’éliminer ce qui te déplaît, alors qu’en photographie tu peux le laisser hors champ… Photographier c’est dire je et prendre la parole. C’est être actif dans le monde qui nous entoure par l’acte du cadrage. C’est aussi accepter de perdre son temps à attendre sous la pluie, à marcher trois heures pour rien, à rouler pendant des jours sur des routes improbables. C’est faire l’expérience d’un monde aléatoire et inattendu.» Ces propos tenus par Jean-Christophe Béchet dans une interview sous le titre « petite philosophie pratique de la prise de vue photographique» me vont aussi très bien.

 

Eliminer l’inutile dans une équation entre la révélation d’un motif et une esthétique des proportions, des séquences, des fractales, conduit à des choix de cadrage souvent minimalistes. La recherche du point de vue correspondant amène à se positionner avec du recul dans de grands espaces, ou au contraire à se rapprocher autant que possible.

 

Ingénieur agronome, mon activité professionnelle a été consacrée à une suite de projets innovants, depuis la conception de l’Agropole d’Agen jusqu’à la direction d’un établissement public au service des entreprises ; occupations chronophages qui ont différé le partage de mes photographies.

 

Complétant le désir du motif qui m’attire irrésistiblement sur le terrain, et le plaisir parfois sportif du cadrage, Photosillage me permet aujourd’hui ce partage. Votre regard sur une photo partagée reconstruira peut-être le hors-champ avec votre propre vécu, votre imagination, votre poésie. La page contact est ouverte à l’échange, elle permet de me laisser un message personnel qui n’apparaît pas sur les réseaux divers.

 

Merci de votre visite, et revenez souvent, car les séries proposées sur Photosillage sont renouvelées chemin faisant.

 

VTT, jumelles et appareil photo  sur le Causse de Sauveterre
VTT, jumelles et appareil photo sur le Causse de Sauveterre


Lozère Nouvelle- août 2020
Lozère Nouvelle- août 2020

Septembre 2020 - AGEN



naviguez en utilisant les barres du menu,

ou cliquez ici pour entrée directe sur les séries